Droits de l'enfant | Justice | Prison | Pauvreté | Mc Donald's


Une société génère sa criminalité. Pourquoi s’étonner de la violence dans un pays qui règle ses problèmes par la mort. 
Les bombes américaines pleuvent aux quatre coins du monde. La justice préfère éliminer ses criminels que de comprendre les causes de la criminalité. La logique ultra-repressive ne règle pourtant ni la violence interne ni les conflits externes. Elle ne fait souvent qu’empirer la situation (Kosovo). 
Le plus terrifiant est probablement l’hypocrisie des dirigeants : Clinton dénonçant la violence après le massacre de Littleton tout en bombardant femmes et enfants en Serbie, au Kosovo et en Irak.
No pasaran ! - juin 1999

retour sommaire général
  
 
 


  
  


  Alternative Libertaire
n° 69 - nov. 1998
(E. S. Herman)
Working poor
Le salaire moyen des CEO (Chief Executive Officers, les PDG américains) a augmenté de 152 % entre 1978 et 1995. Parallèlement, le modèle U.S. a créé une catégorie importante qu'on appelle les working poor. Elle comprend des familles dont les membres, bien qu’ayant un emploi à temps plein, disposent d’un revenu en dessous du seuil de pauvreté. Le nombre de ces travailleurs a plus que doublé entre 1973 et 1995. Le total des Américains situés sous le seuil de pauvreté (13,8%) est supérieur à celui des rivaux européens et japonais. Il y a autour de 30 millions de personnes qui ne mangent pas à leur faim dans le pays le plus riche du monde (50 % de plus qu'en 1985).
d'après " The US Jobs Miracle ", paru dans le numéro 
de juillet-août 1998 de Z Magazine (Traduction de M-A Parra).
 Droits de l'enfant | Justice | Prison | Pauvreté | Mc Donald's
retour sommaire général